Comment choisir son arbre fruitier ?

Comment choisir son arbre fruitier ?

Plusieurs éléments sont à prendre en compte pour choisir un arbre fruitier, notamment:

1. Le porte-greffe:
Il est la partie inférieure de l’arbre constituée du collet et des racines. C’est un sujet à part entière sur lequel est ensuite greffée la variété qui donnera les fruits désirés (le greffon). Il sert à nourrir l’arbre et à adapter une même variété de fruits à différentes nature de sol. 

On le choisit selon divers critères : La nature de notre sol, le climat, la résistance aux maladies du sol et surtout la force de croissance.

arbre fruitier

 

  • Nous proposons deux portes-greffes différents pour les pommiers:

    – MM106 : C’est un porte greffe semi-vigoureux, choisit pour faire de la formation de basse-tiges, de demi-tiges ou formes moyennes. Il permet une mise à fruit rapide, comptez environ 5 à 6 années après le greffage. Comptez entre différents arbres une distance de plantation de 6 mètres entre les rangs et de 4 mètres dans le rang pour un verger.
    – M9 : C’est un porte-greffe peu vigoureux choisit pour la formation de basse-tiges ou de formes palissées qui demande un tuteurage obligatoire. Ici la mise à fruit est encore plus rapide, comptez 2 à 3 années. Comptez entre différents arbres une distance de plantation de 5 mètres entre les rangs et de 2 mètres dans le rang pour un verger.

 

  • Un porte-greffe pour les poiriers:

    – BA29: C’est un porte-greffe de vigueur moyenne qui convient pour les forme palissées et les demi-tiges. Sa mise à fruit est rapide. Comptez entre différents arbres une distance de plantation de 5 mètres entre les rangs et de 3 mètres dans le rang pour un verger.

 

  • Un porte-greffe pour les cerisiers:

    -Mahaleb: Un porte-greffe de vigueur moyenne, choisit pour faire des arbres en basse-tige. Sa mise à fruit est plutôt rapide. Comptez entre différents arbre une distance de plantation de 6 mètres entre les rangs et de 7 mètres dans le rang pour un verger.

     

2. La mise à fruit:

Les arbres fruitiers tels que les pommiers, poiriers, cerisiers sont des espèces dites à pollinisation allogame  et entomophile. C’est à dire que la fleur d’un pommier à besoin d’être pollinisée par le pollen d’un autre pommier pour être fécondée, et cela s’effectue par des insectes pollinisateurs.

allogamie arbre fruitierNotez donc qu’il est préférable de planter plusieurs arbres fruitiers d’une même espèce pour que la pollinisation soit réussit.
Attention alors à choisir des variétés qui ont une même période de floraison (précoce, moyenne saison ou tardive). Vous pourrez retrouver ces informations sur chacune des variétés fruitières de notre site.
Ce moyen de pollinisation fait exception sur quelques variétés de pruniers, qui peuvent s’auto polliniser par manque de pollen aux alentours.